Imprimer cette page

Documentation

 

Comment installer Ultraspeech-player sous Windows (XP, Vista, Seven, 10) ? 

  1. Télécharger Ultraspeech-player en vous rendant sur la page Telechargement et suivez les instructions (vous pouvez sauter l'installation de QuickTime si ce dernier est déjà installé sur votre PC). 
  2. Une fois le telechargement du programme d'installation effectué, lancez le en double-cliquant dessus. Suivez les instructions indiquées par le programme d'installation. 
  3. A la fin de l'installation, un raccourci vers ultraspeech-player a normalement été créé sur votre ordinateur. Lancez Ultraspeech-player simplement en double-cliquant dessus.

 

Comment installer Ultraspeech-player sous MAC OSX ? 

    1. Télécharger Ultraspeech-player en vous rendant sur la page Telechargement et suivez les instructions
    2. Une fois le telechargement du programme d'installation effectué, décompressez l'image disque (fichier .zip). Copiez le répertoire ultraspeech-player dans votre répertoire "Applications" (ou dans n'importe quel autre répértoire de votre choix).  
    3. Lancez Ultraspeech-player en cliquant sur l'icône ... ultraspeech-player ;-) 

Attention: pour les utilisateurs de MacOS Sierra (10.12) et ultérieur, un mécanisme de sécurité d'Apple empèche ultraspeech-player de fonctionner normalement!

Ce mecanisme s'appelle AppTranslocation et consiste à migrer une application non-signée par Apple (et non disponible sur le MacAppStore) vers un repertoire "aléatoire". Cela empèche ultraspeech-player d'acceder à des ressources internes. En attendant que je trouve comment résoudre ce problème, vous pouvez desactiver cette fonction (pour ultraspeech-player seulement, donc pas de risque de sécurité pour le reste de votre système), à l'aide de la procédure suivante:

  1. Ouvrir un terminal (Applications --> Utilitaires --> Terminal)
  2. Taper sudo sudo xattr -r -d com.apple.quarantine /Applications/ultraspeech-player-v1.3/ultraspeech-player-v1.3.app

 

 

Comment installer d'autres bases de données (paquets) ? 

Ultraspeech-player est livré par défaut avec les paquets "consonnes isolées", "voyelles isolées", et les séquences de type "voyelle-consonne-voyelle (VCV). D'autres paquets sont disponibles sur la page téléchargement. Pour installer une base de données supplémentaires : 

  • Télécharger une base de données (archive au format zip) sur la page de téléchargement.
  • Décompresser l'archive téléchargée dans le repertoire de données d'ultraspeech-player, qui s'intitule "data", et est situé sur votre ordinateur, à l'endroit où vous avez installé le logiciel Ultraspeech-player (typiquement : C:\Program Files\Ultraspeech-player\data'). 
  • Lancez ultraspeech-player et vérifiez que la nouvelle base de données apparait bien dans la liste des bases de données disponibles. 

 

Comment utiliser Ultraspeech-player ? 

  1. Choisissez une des bases de données (également appelée "paquet) disponibles, à l'aide du menu déroulant situé à droite de l'inscription "Choix de la base de données". Ultraspeech-player vous propose alors une interface (c'est-à-dire un ensemble de boutons), adaptée à la base de données choisie. 
  2. Choisissez le phonème  pour lequel vous voulez visualiser le mouvement articulatoire, acquis sur notre locuteur de référence. Si vous avez installé le paquet (VCV), alors vous pouvez spécifier la séquence Voyelle-Consonne-Voyelle de votre choix, en selectionnant la voyelle et la consonne cible, à l'aide des 2 rangées de boutons proposées.  
  3. Lancez l'affichage du stimuli à l'aide du bouton "Play" (ou de la barre d'espace de votre clavier). Le stimuli est joué en boucle. Un appuie sur le bouton "Play" permet de mettre la lecture en pause. Au prochain appuie sur "Play", la lecture reprendra là où l'aviez stoppée. 
  4. Si nécessaire, réglez le volume , à l'aide du vu-mètre situé à droite du bouton "Play". 
  5. Controlez la vitesse du geste articulatoire avec le curseur dédié à cet effet (situé à droite du contrôleur de volume). Le contrôle de la vitesse du geste articulatoire est une des fonctionnalités "phares" d'ultraspeech-player, elle devrait permettre au patient de mieux comprendre comment s'execute le geste articulatoire. 
  6.  

Comprendre une image échographique de la langue

L‘échographie est aujourd'hui devenue une des techniques privilégiées pour l‘étude des configurations successives du conduit vocal pendant l‘articulation, et en particulier pour l‘observation du mouvement de la langue; la sonde ultrasonore est alors placée sous le menton du locuteur. L‘échographie est une technique d‘imagerie inoffensive et non-invasive. Elle présente de bonnes résolutions temporelles (de l‘ordre de 80 images par seconde) et spatiales (inférieure à 1mm), et ne nécessite pas d‘équipement volumineux. Lorsque les capteurs ultrasonores sont orientés dans le sens de la longueur de la langue, on obtient une coupe de la cavité buccale dans le plan sagittal médian (c'est-à-dire que l'on regarde la langue "de profil"). C'est ce mode de visualisation qui est utilisé dans Ultraspeech-player. La figure ci-dessous explicite les différentes structures visibles sur une image échographique du conduit vocal. 

(Extrait de la thèse de doctorat de T. Hueber)

La structure la plus visible dans ce type d'image est la surface supérieure de la langue, qui se matérialise par la grande "ligne blanche". S'il était visible, le pharinx se situerait à gauche de l'image - les dents se situeraient à droite de l'image, comme le montre la figure ci-après. 

Schéma - Imagerie ultrasonore du conduit vocal - Extrait de la Thèse de doctorat de Thomas Hueber

 Attention, le trait rouge superposé à l'image échographique dans certaines bases de données, et matérialisant les limites du conduit vocal, est fourni à titre "indicatif". Il vise à aider le patient à mieux "comprendre" l'image échographique qu'il visualise (notamment la position de la langue par rapport au palais). Il est extrait d'un scan IRM du locuteur de référence, et est adapté pour s'intégrer à l'image échographique. Ce "recalage" n'étant jamais parfait (car les conditions d'enregistrement entre IRM et échographie diffèrent), il se peut que certains lieu d'articulation vous paraissent légérement imprécis.